J'ai envie d'abandonner.



Préparer les valises. Organiser des visites d’appartements. Prendre l’avion. Visiter les appartements. Donner des Cv. Trouver l’appartement. Continuer à donner des Cv. Emménager. Avoir un rendez-vous. Avoir un essai. Ne pas avoir de réponses. Redonner du Cv. Avoir un essai. Attendre la réponse. Commencer à manquer sévèrement d’argent. Vouloir baisser les bras. Et personne pour les remonter. Devoir garder la pêche.
Voilà où j’en suis à l’heure où j’écris. 
Vous l’aurez compris, ça va pas fort. 


Des fois, j’aimerais vraiment que la vie se fige. Que le temps s’arrête et que je puisse respirer. Mais après tout je n’ai que 19 ans et ce n’est donc pas normal de vouloir respirer. A 19 ans, on devrait pouvoir être capable de postuler pour tout et n’importe quoi. A 19 ans, on doit être dans le dur. A 19 ans c’est normal de ne pas avoir assez d’argent et de galérer. A 19 ans, on est jeune et près à tout encaisser. 

Quand j’ai décidé de repartir en Angleterre, c’était comme s’installer à une table de Poker. On bluff, on joue, on mise, on pose nos cartes et on attend. Partir sans rien c’est pareil. Je n’avais rien à miser et j’ai fais croire aux gens que si. Et là je suis rendu au moment où les gens on finit de jouer leurs cartes et que je dois poser les miennes. 
J’ai toujours bien aimé le Poker. Je ne sais pas forcément y jouer, mais j’aime regarder. La tension qui est toujours palpable, le bluff dans les yeux de tous, les cartes dans les mains et l’argent au milieu. Je trouve ce monde fascinant. 

Mais même si je ne suis pas au mieux de ma forme et que je suis celle qui perd aux yeux de beaucoup, je n’arrive pas à perdre ma confiance en moi. C’est la première fois que ça m’arrive. Je ne veux pas ne pas y croire. J’ai un confiance absolue en ma décision. Je me suis brûler deux trois ailes, il est vrai mais je vous assure que je peux encore voler. Personne ne veut me croire. J’ai l’impression d’être une grande rater aux yeux de tous. Juste parce que je suis là, à attendre. Alors pourquoi j’ai cette confiance sereine en moi ? Pourquoi je m’accorde ça ? 

Je n’ai jamais réussit à parler argent avec qui que se soit. Je crois que je suis, ce qu’on pourrait qualifier de phobique de l’argent. Les deux choses dont j’ai le plus peur en ce bas monde sont les autres et l’argent. 
J’ai toujours trouvé que l’argent transformais les gens. Même le plus calme et le plus serein des hommes pète un câble quand il voit deux billets de 10 disparus. Et ça me fait flipper ça, tu vois ? Du coup, quand les gens me parle de mes comptes, je panique et je dis toujours « ça va tout va bien ». Alors que rien ne va. Mais je suis incapable de dire un chiffre. C’est pas que je ne veux pas c’est que je n’y arrive pas. Parce que j’ai tellement peur de ce que l’autre peut dire, pense ou autre. Parce que les gens et leur relation avec l’argent me terrifie. Et j’ai peur que si je dis un chiffre les gens pensent que je gère mal mon argent et que je suis une nulle de toute façon. Et ça me bouffe. Je sais pas quoi faire. Même si j’ai besoin d’aide, j’arriverais pas à demander parce qu’ils me font peur. Parce qu’une fois le problème réglé, ils reviendront à toi et cet épisode peu glorieux dans 10 ans en te disant : tu te souviens quand t’avais plus une tune et que tu étais dans la merde ? Parce qu’ils sont comme ça les gens. Parce qu’ils tueraient volontiers pour un billet de 20. Donc je ne veux certainement pas que les gens sachent. 

Tout finira par aller mieux. Je dois juste encore attendre une journée et ça ira après. J’aimerai redevenir cette petite fille à qui on chuchote : tout va bien se passer. Mais c’est fini ce temps-là. Parce que maintenant je suis seule. Parce que se fût mon choix. Est-ce que c’est grave de vouloir retourner en arrière ? Est-ce que c’est grave de regretter ? Est-ce que c’est grave de se tromper ? 

Aujourd’hui, j’ai juste envie d’abandonner et de donner raison à tout le monde. Et de m’isoler. 


D’habitude j’arrive toujours à remonter la pente du moral. Mais cette fois-ci, ça sera plus long et plus douloureux. Je ne sais pas ce que je fais mais on verra bien. 

8 commentaires:

  1. Très beau post, intime et profond. C'est déjà une bonne chose que tu arrives à mettre tout ça par écrit et que tu veuilles partager un peu tes sentiments. Je partage ton point du vue sur l'argent...Par rapport au reste, tant que tu crois en toi, tant qu'il y a de l'espoir c'est que tout est possible. Seule la peur nous retient, et c'est cette peur qui parfois nous fait douter. Personne à part toi ne décidera à ta place...tant que tu sens que ton projets est vivant, t'épanoui et te fait plaisir, c'est qu'il faut continuer, qu'il faut avancer. J'ai été comme toi, seule à 17 ans en Allemagne. Et tes sentiments, je les comprends, je les connais. Tout ce que je sais et que je peux partager avec toi ce soir, c'est qu'il faut garder espoir, garder courage en ce que tu crois.
    Bonne soirée, et à bientôt j'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, merci milles fois pour ces jolies mots qui font un bien fou ! Et de se sentir comprise également. Et ça fait du bien de partager. A bientôt pour sûr !

      Supprimer
  2. Allez viens, je t'emmène. Viens on va se boire une vodka tonic pour commencer (et là je suis vachement sympa hein, il est 7:30 du mat' ici !!!) on envoie tout balader et on s'en va rigoler ! ça va nous faire du bien ! Rien qu'un instant on ferme les yeux pour revoir cette image de notre vie qui nous fait sourire, celle qui nous redonne confiance. Que la force soit avec nous (et un peu dans la vodka aussi) Des bises tout plein

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de m'avoir fait rire ! :) J'accepte volontiers l'invitation même si on est à des kilomètres de différence ! Et j'envoie balader tout ça pour ce soir et penser à autre chose. Des bises à toi aussi :)

      Supprimer
  3. C'est une mauvaise passade, tu ne pourras que rebondir, allez courage ma belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste que comme toutes les passades, on ne sait pas quand ça va se terminer et ça parait si long, mais tu as raison, je vais rebondir :) Des bises !

      Supprimer
  4. Courage ! Je sais par expérience que c'est compliqué mais il faut que tu gardes espoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton gentil mot ! Je garde espoir, il faut bien. :)

      Supprimer