Être une française à l'étranger #2


Mon premier article sur le sujet concernait plutôt les premières impressions que j’ai eu en tant qu’expatriée. Ce deuxième article traite d’un sujet plus général sur lequel j’ai beaucoup réfléchi : Être un français qui abandonne son pays pour un autre. Être un français qui sacrifie sa routine au profit d’une autre, étrangère. 
C’est un sujet dont j’ai lu tout et n’importe quoi. Beaucoup d’expatriés sont traités de lâches ou de traîtres mais surtout beaucoup d’expatriés sont incompris et mal-compris. 


Pourquoi décide-t-on de partir de la France ? 

La décision est arrivée après une grosse remise en question de mon avenir. Une remise en question qui n’a pas été voulue mais résultant d’un électro-choc. 
Depuis la 6ème mon avenir a été tout tracé. Je savais déjà que je voulais être commissaire de police. Le collège, le lycée, l’université…rien ne me détournais de mon but. 
Et puis ce fût un petit bout de papier d’un journal régional traitant de la police qui fera tout basculer. Je vous refait pas tout l’article mais cela traitait d’un grand commissaire qui quittait la profession au profit du barreau jugeant la police plus inutile que jamais face aux quotas imposés du gouvernement. En gros, la police pour le simple plaisir d’aider l’autre n’existait plus. Les arrestations décidées par le préfet, les amendes pour le respect des quotas, l’ordre de ne pas vagabonder des les cités par le gouvernement…Tout cela était devenu la réalité. 
Et puis quand vous dîtes ça dans une fac de droit, c’est un déni général qui s’offre à vous. Non pas que les jeunes et les professeurs s’en foutent, juste qu’ils ne veulent pas se remettre en question sinon leur avenir est voués à l’échec. 
Non décidément le droit ne sera pas pour moi. On est mi-février et tout s’enchaine vite. 
Les journaux, internet, la télé…Les sujets sont déprimants. La violence, le gouvernement, la politique, l’économie, la pression sociale. Et puis on en vient à « gueuler » contre la télé comme la famille Groseille (bon j’exagère peut-être un peu).
Alors c’est comme ça que tu comptes vivre jusqu’à tes 90 ans ? 


Un mail, un billet et 2 mois plus tard, me voilà en Angleterre. 

Pourquoi on se sent bien à l’étranger ? 

Les gens, le climat, l’environnement… Un enchaînement de choses qui ne va pas vous faire regretter d’être parti. 
Après il y a étranger et étranger. Il y a l’Irak et y a l’Angleterre. Tout les pays ne sont pas agréables à vivre, je le conçoit ! 
L’Angleterre c’est agréable et voilà pourquoi : 
  • Les gens sourient.
  • Les problèmes politiques ne sont pas sujets de conversation. 
  • Les gens disent beaucoup merci. Beaucoup. 
  • Les garçons ne regardent pas les filles comme de la viande à consommer mais comme des êtres humains. 
  • Vous avez dit harcèlement de rue ? Kesako ?
  • Des parcs…Everywhere ! 
  • Des chiens…Everywhere !
  • On mange pour moins de 20£/semaine. (Merci Adli) 
  • Parce qu’être français en Angleterre c’est la grande classe ! 
Pourquoi on veut pas revenir ? 

Pour moi, c’est très simple. Je ne me suis jamais sentie aussi française qu’en Angleterre. 
Parfois en France, lorsque vous vous proclamez français et fière de l’être on a tendance a directement vous qualifier de nationaliste extrémiste intégriste lepeniste. Alors que vous aimez juste être français et la France. Il y en a qui tuerait père et mère pour avoir la nationalité française. 
Tout ce que vous dîtes, faîtes, pensez est un moyen pour l’autre de vous ranger dans une catégorie politique. 
Il n’y a pas un jour qui passe sans que le président de la République, celui qui représente le peuple français, ne soit insulté et parodié à cause de ces bourdes nationales et internationales. 
Ici quand vous parlez français, les gens entendent de l’amour (et du sexe d’après ce qu’on m’a dit. Ne me demandez pas pourquoi mais ici parlez français c’est comme l’italien, c’est sexy). En France, le français se résume à « mamzelle t’es bonne » ou a « m’dam là il pleut des cordes la vache putain ». 
Parce que l’Angleterre s’est arrêté à la France des années 30 quand en France on s’est arrêté en Mai 68. 
Parce qu’en Angleterre, le béret, les marinières et la baguette de pain ça fait très « hype ». 
Parce que les gens ici rigolent de tout et de n’importe quoi. Parce que quand ils vous demandent « You’re alright ? » ils attendent une réponse. 


En bref, avant de partir de la France, je ne possédais aucune identité nationale. Et je n’en voulais pas. La honte que c’est d’être français. Aujourd’hui je n’ai jamais été aussi fière de porter les couleurs de la France. Ici personne ne vous en veut que vous soyez française au contraire, tout le monde vous envie. 

5 commentaires:

  1. Et comment tu es partie ?

    Moi qui pensait que la France avait mauvaise réputation à l'étranger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un ami qui y travaillais actuellement donc je l'ai rejoins :)
      Ça dépend... Chez les francophones, la France fait pitié mais pour les autres qui comprennent rien au français, le pays est riche, beau et culturel !

      Supprimer
  2. « Je ne me suis jamais sentie aussi française qu’en Angleterre. » J'ai ressenti la même chose. Dans tous les pays où j'ai habité, même quelques mois seulement (Angleterre, Danemark, Pays-Bas). Je reviens en France pour les vacances, pour voir ma famille et mes amies, mais c'est tout. Il n'y a rien à faire, ici je ne suis qu'une française parmi d'autres, et puis être français en France n'a plus de sens pour moi, dans les circonstances actuelles. A l'étranger, nous sommes les ambassadeurs de notre pays, parfois un peu chauvin, mais jamais appelés « extrémistes ».
    Je pensais que je me sentais mieux ailleurs en tant que française parce que j'ai toujours eu la bougeotte et que je voudrais enseigner le français à l'étranger, mais non, je vois que le malaise peut concerner tout le monde.
    Je viens de découvrir ton blog (grâce à Hellocoton), je suis très curieuse d'en lire plus :)

    RépondreSupprimer
  3. Exactement ! Ambassadeur, c'est ça ! J'aime beaucoup cette image ;)
    Contente que tu es découvert mon blog. Ça ne fait que quelques mois qu'il existe mais il ne cesse de grandir haha. Je te remercie de ton abonnement et bonne visite :D

    RépondreSupprimer
  4. ça donne envie de faire ses bagage et de prendre le premier train pour l’Angleterre !

    RépondreSupprimer