Bastille Day




« Vive la France » ! Qu’il fait plaisir d’entendre ça chez les Anglais ! Enfin au bistrot surtout. 
Mon 14 juillet aura été bien chargé à vrai dire. J’étais censée rien faire si ce n’est un dîner, mais les choses ont en été autrement. 



Après un sandwich pris au Saffy’s (il faut vraiment que je prenne en photo mes sandwichs pour en faire un article, ça vaut le coup !) un de nos amis nous dit qu’il s’en va se faire un petit practice de golf avec deux autres potes. Je ne l’ai pas vraiment mis dans ma bucket list mais faire du golf en Angleterre c’était quand même une obligation pour moi. 

Et nous voilà préparés en 5 minutes chrono, sautant dans la voiture en direction du « American Golf » de Warrington. 
Bon vu qu’on ne comprenait pas trop le système on a pris 100 balles à deux mais en réalité 50 auraient été largement suffisantes !! Néanmoins, me voilà sur le petit tapis vers en face de 250 mètres de terrain, un fer à la main et... bah rien. Je n'ai jamais fais de golf de ma vie ! Avoir une raquette dans la main, je me débrouille ou encore un ballon, pas de soucis. Mais un club de golf... C'est le néant absolu. 
Heureusement les garçons n'ont pas attendu que je demande pour m'aider. Ah, ces gentlemen ! 
Alors pour la partie technique je sais que j'ai utilisé un driver et un fer 7. Quant à la posture, je crois que j'ai réussi deux trois balles bien comme il faut, le reste pas tellement... 
Mais j'y retournerais c'est certain ! 

Bon après ces péripéties golfiques, l'après-midi se termine au pub du coin comme à chaque fois. Et on aime ça ! 


C'est donc bien décontractés qu'on rentre à la maison en longeant le canal.


Mais la journée n'est pas finie ! Il reste à se mettre sur son 31 (enfin pas trop quand même) pour le dîner de ce soir. Ce dernier se passe évidemment au Bistrot Pierre, là où je travaille. Et le menu Bastille s'annonce très très très bon ! 


Réservation à 20h, on arrive à 20h15, comme d'habitude toujours avec 15 min de retard (les gens sont habitués à ces frenchies en retard maintenant).
A notre grande surprise, les drapeaux français sont de sorties. La salle est décorée aux couleurs de la France et les serveurs ont moustaches, marinières et béret. Oui, oui on n'échappe pas à ces clichés. Un grand "Bonjouw madame" de mon manager me fais sourire. Et on s'installe tranquillement avec deux petits verres de rosé. La soirée s'annonce bien. Seul Bé mol, le bruit. La salle était bondée de monde et cela s'entendait ! 
L'heure fatidique du choix des plats est arrivé. En starters je voulais jeter mon dévolue sur Bisque de Homard, or il s'agit d'une soupe et je n'aime vraiment pas les soupes, donc ça sera Brioche Muschroom pour moi (ce qui était vraiment délicieux au passage). Quant aux mains le choix est plus dur. J'hésite entre le canard et la niçoise et puis finalement je me tente par les röstis en souvenir de mon amie la Suisse. Et je ne l'ai pas regretté. 

Entre tous ces plats, une petite pause s'imposait dehors. Accompagnée d'une discussion avec un homme d'une soixantaine d'années qui nous raconte sa vie. C'était rigolo. 

Direction dessert maintenant, mais comme d'habitude je fais ma lâche. Mon estomac ne veut pas plus. Donc ça se termine en tea time ce qui n'est pas désagréable non plus. Addition puis discussion avec les collègues et la soirée se termine. On sera restés trois heures. 

Je suis désolé, je voulais prendre pleins de choses en photos mais j'étais happée par l'ambiance et quant les plats sont arrivées ma fourchette n'a fait qu'on bond... 

XX





2 commentaires:

  1. Ca dû être une belle soirée ! C'est moi où les gens sont plus accueillants, enfin ils ont le contact plus facile qu'en France ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une belle soirée en effet ! Oui le contact ici est beaucoup beaucoup plus facile qu'en France. Ici on est dans le partage, en France on est dans la concurrence H24.

      Supprimer